Pourquoi choisir les Etats-Unis pour réaliser son investissement ?

Les raisons pour lesquelles les investisseurs choisissent les États-Unis ne manquent pas, qu’il s’agisse de l’environnement favorable aux affaires, de la qualité de vie, du niveau d’avancement technologique, de la qualité de la chaîne d’approvisionnement, de l’infrastructure ou de l’abondance de la main-d’œuvre qualifiée. La diversité et l’ouverture de ce pays sur le monde maximisent les chances de rentabiliser son investissement et de le voir prospérer dans les meilleurs délais.

Le plus grand marché de consommation au monde

C’est simple : les États-Unis offrent le plus grand marché de consommation au monde avec un PIB de 20 billions de dollars pour quelque 325 millions de personnes. Les dépenses des ménages américains sont les plus élevées au monde, représentant près d’un tiers de la consommation mondiale… rien que ça ! En même temps, les accords de libre-échange conclus avec 20 autres pays offrent un meilleur accès à des centaines de millions de consommateurs supplémentaires à l’étranger. Le pays est constamment à la recherche de nouveaux débouchés pour multiplier les opportunités des exportateurs basés sur le sol US. Si vous songez à profiter du plus grand marché mondial, pensez bien à votre ESTA si vous vous rendez aux USA pour affaires.

L’autre facteur est technique. Les États-Unis restent à bien des égards un acteur pionnier dans le domaine de la recherche et développement (R&D) et enregistrent plus de brevets internationaux que n’importe quel autre pays au monde, devant des nations pourtant connues pour leur activité scientifique soutenue comme le Japon, la Corée du Sud ou encore l’Allemagne. Les innovateurs d’aujourd’hui sont protégés par un arsenal juridique complet, notamment sur le volet de la protection de la propriété intellectuelle, tandis que les innovateurs de demain sont formés dans les grandes universités et les incubateurs ultra-performants que compte le pays. Les entreprises de toutes tailles contribuent à faire de l’innovation aux États-Unis une filière florissante qui bénéficie d’un écosystème favorable à l’invention et à la prise de risque.

L’innovation au cœur de l’économie américaine

Les États-Unis figurent dans le top 10 des pays les plus compétitifs au monde, affichant une belle facilité à faire des affaires pour tous les entrepreneurs de la planète. Soutenue par un environnement réglementaire particulièrement propice au démarrage et à l’exploitation d’une entreprise, la culture d’entreprendre véhiculée par la société et les universités donne des ailes aux jeunes Américains ! En tant que démocratie stable dotée d’un système juridique transparent, toutes les entreprises, quelle que soit leur origine, évoluent dans un marché où la concurrence saine et équitable est généralement de mise.

Troisième plus grand pays par la superficie après la Russie et le Canada voisin, les États-Unis abritent des paysages vastes et variés aux ressources naturelles abondantes, dont bien sûr le pétrole et le gaz naturel. Les diverses régions du pays sont reliées par un vaste réseau d’infrastructures et de services qui aident les entreprises à produire et à déplacer efficacement leurs marchandises et leurs salariés. D’un autre côté, les États-Unis abritent les marchés financiers les plus développés, les plus liquides, les plus flexibles et les plus efficaces du monde. Un large éventail de sources de financement, depuis les banques et les sociétés d’investissement jusqu’aux investisseurs en capital-risque et aux investisseurs « providentiels » comme les business angels, jettent les bases d’une économie qui innove.

Une main d’œuvre qualifiée et mobile au service des entrepreneurs

La main-d’œuvre américaine est diversifiée, qualifiée, novatrice et surtout mobile. Les travailleurs américains sont en effet parmi les plus productifs au monde. Pour ce qui est de l’avenir, les États-Unis ont donné la priorité aux mécanismes de collaboration avec les organisations des secteurs public et privé pour faire en sorte que la main-d’œuvre soit en mesure de répondre aux besoins d’une économie phare du XXIe siècle. Le critère de la main d’œuvre n’est pas étranger au fait que les USA figurent dans le top 10 en ce qui concerne la facilité à faire des affaires. C’est par ailleurs le premier pays, toujours selon ce critère, parmi les pays qui comptent plus de 100 millions d’habitants. Le rapport annuel « Doing Business », produit par la Banque mondiale, fournit des mesures objectives de la réglementation des affaires pour les entreprises locales dans 190 économies et certaines villes au niveau régional, et les USA n’ont jamais quitté le top 10 de ce classement plutôt objectif.

D’un autre côté, et pour la sixième année consécutive, les États-Unis sont en tête de l’indice A.T. Kearney FDI. 85% des entreprises américaines sondées se sont montrées optimistes quant aux perspectives macroéconomiques du pays. L’écrasante majorité des firmes américaines ont affirmé choisir les USA pour tout éventuel nouvel investissement dans les 5 années à venir. Enfin, le gouvernement fédéral américain offre une gamme de services et de programmes aux entreprises qui exercent leurs activités aux États-Unis, allant des subventions classiques aux incitations propres au secteur d’activité. Les gouvernements d’État, les autorités territoriales et les acteurs publics locaux sont souvent la principale source d’aide pour appuyer les investisseurs dans le lancement de nouvelles entreprises.

Combien De Temps Faut-Il Pour Considérer Que Le Démarrage d’Une Start-Up Est Réussi?

Le lancement d’une entreprise peut se faire très rapidement mais pour en une entreprise pérenne, ça demande un gros investissement personnel et ça prend beaucoup de temps. Mais combien de temps faut-il pour considérer qu’un lancement est réussi ?

La question est souvent posée. Généralement, il faudra compter 4 ans pour que la jeune entreprise devienne une entreprise établie et entre 7 et 10 ans pour la considérer comme une franche réussite ou tout du moins, que vos objectifs soient atteints.

Création de l’entreprise : première année

La première année est souvent chargée de tonnes de petites victoires évidentes, sur une multitudes de choses, qui semblent être de véritables progrès et elle est en prime pleine d’émotions. Par contre, financièrement parlant, ça sera très souvent une année très difficile car c’est une année de transition pour vous.

Suite à la création de votre entreprise, le regard des autres peut changer, vos amis vous congratulant en vous enviant un peu sans se rendre compte de la tache qui vous attend.

La première année est d’autant plus délicate que rien durant ce laps de temps ne laisse présager du futur. C’est à dire que vous pouvez parfaitement faire un carton des la première année d’existence de votre entreprise puis vous écrouler tout comme vous pourriez connaître une première année très délicate avant de vous stabiliser et de progressivement croître.

Gardez bien tout cela dans un coin de la tête.

L’aspect financier domine la vie de votre entreprise – Seconde année

La seconde année est souvent la plus délicate. Votre capital a fondu car votre projet est un projet à long terme et toutes vos économies y sont passées. Si vous n’aviez pas anticipé cela, vous risquez de fortement déchanter et devoir vite vous adapter au risque de devoir arrêter vos activités. Environ 1/3 des jeunes entreprises font faillite lors de leur seconde année d’existence, et c’est une tendance mondiale, pas uniquement française.

Lancer une entreprise est une chose, et valider votre entreprise en est une autre : la seconde année d’existence joue généralement un rôle de validation partielle. Vos clients ne sont pas tous des clients à long terme et c’est à vous de les fidéliser en privilégiant vos plus gros clients mais sans pour autant négliger les plus petits.

Durant la seconde année, vous commencez à vous demander si vous avez pris la bonne décision ou pas. Si vous avez emprunte pour refinancer votre entreprise, les questions seront nombreuses et le doute pourra s’installer. De même si vous maintenez le même chiffre d’affaire : lors de la première année d’existence de votre entreprise, vous avez effectivement anticipé que vous devriez vivre en partie sur vos fonds propre mais si votre chiffre d’affaire n’augmente pas la seconde année, alors vous serez toujours dans une situation financière instable.

Concentrez vous sur votre quotidien, obtenez de nouveaux contrats et ne cherchez surtout pas à trouver des solutions annexes à vos problèmes. Ne vous écartez pas de la grande ligne directrice de votre projet en somme, c’est le meilleur moyen de vous planter en cherchant de nouvelles idées à proposer pour vite solutionner vos soucis.

Validation de votre entreprise – Troisième Année

Ça y’est, vous avez passé les 2 années les plus difficiles dans la vie d’une entreprise !

L’excitation due à la création de votre entreprise s’est désormais dissipée et vous êtes en plein doute. Votre entreprise fonctionne, vous commencez à en vivre mais vous ne savez toujours pas trop si le choix était le bon : la routine s’est installée.

Rappelez vous alors des points suivants :

  • Une véritable entreprise saine et rentable prendra encore des années ou peut-être jamais et ça peut être difficile à digérer.
  • Ne prenez pas trop en considération votre entourage qui vous congratule ou vous met en garde : personne ne sait si ce que vous faites aura du succès à l’avenir alors restez sur vos gardes.
  • Si vous avez toujours du mal à atteindre le seuil de rentabilité, c’est normal et ça signifie simplement que vous vous situez dans la moyenne des entreprises arrivées aux 3 ans d’existence.
  • Vous vous demanderez sûrement si vous pouvez continuer comme ça pendant plusieurs années. Vous savez désormais ce qui vous attend et vous avez acquis beaucoup d’expérience. Si vous pensez que c’est une perte de temps et que votre projet manque de cohésion, une décision sage serait d’arrêter. C’est une décision extrêmement difficile à prendre mais cela peut vous permettre de rebondir sur un autre projet.

Au cours de la troisième année d’existence de votre entreprise, votre objectif n’est plus de lancer votre entreprise mais de l’exploiter et de la faire croître. C’est la raison pour laquelle il est important que vous pesiez le pour et le contre quant à son existence et si vous persistez dans cette mission.

L’entreprise pérenne – Quatrième année et au-delà

Votre entreprise en est à sa quatrième année d’existence, le risque existe toujours mais vous avez réussi à survivre 3 ans, ce qui implique que votre entreprise est désormais installée. La plupart des entreprises ont désormais une valeur bien réelle et non pas théorique ou misant sur le futur. Certaines entreprises peuvent atteindre ce stade au bout de 10 ans d’ailleurs, c’est à noter.

La raison pour laquelle la plupart des entreprises ne trouvent pas leur place avant la quatrième année et au-delà, c’est parce qu’il faut beaucoup de temps avant que tous les aspects de l’entreprise aient été affinés (développement de produits, équipe de direction , message de marque, acquisition de clients… ). Toutes ces choses prennent beaucoup d’itérations pour être correctes, et cela prend juste du temps. Vous êtes désormais un vrai chef d’entreprise.

La création d’une entreprise n’est pas un sprint avec une course au chiffre d’affaire effrénée, c’est un marathon qui s’articule autour de votre projet.

Bien qu’il vous faudra certainement avoir la perspicacité et la capacité de prendre des décisions pour être en mesure de bâtir une grande entreprise, c’est vraiment une question de courage et de patience que tout le monde n’a pas.

Idées Probablement Porteuses Pour Les Petites Entreprises En 2019

- - Idées Entreprises

Voici une liste d’idées de business pour l’année 2019. Afin de réaliser cette liste, absolument pas exhaustive, nous avons prit en compte les points suivants :

  • A le potentiel d’être rentable immédiatement et sur le long terme.
  • Forte résistance aux aléas économiques (crises etc…).
  • Ne requiert pas absolument des compétences spécifiques (bien que ce point soit un peu plus délicat).
  • Besoin faible en capital.
  • Peut être géré à domicile.

Il y a de fortes chances que vous ne soyez jamais riche, si tel est votre but, en tant que propriétaire d’une petite entreprise. Mais vous aurez la chance de prendre toutes les décisions, de générer un revenu sain et d’être votre propre patron en plus d’avoir un mode de vie bien plus souple qu’un salarié. Construire quelque chose à partir de rien peut rendre le démarrage d’une entreprise très gratifiant en soi.

Services de soins aux personnes âgées

Les services de soins aux personnes âgées continuent d’être considérés comme l’un des meilleurs business et la démographie joue un rôle important dans ce constat. Les personnes âgées représenteront le quart de l’ensemble de la population française d’ici 2030 puisque toute la génération des baby-boomers aura atteint l’âge de 65 ans. Malheureusement, bien qu’on s’attende à ce que les « baby boomers » vivent plus longtemps que les générations précédentes, ils n’échapperont pas aux conséquences de la vieillesse.

Les baby-boomers sont une population relativement aisée comparativement aux générations précédentes. Dans la plupart des cas, ils peuvent se permettre de payer les services nécessaires au maintien de leur mode de vie et cela inclut le fait de continuer à vivre à la maison dans leur propre communauté.

De nombreuses personnes âgées aisées souffrent de divers problèmes de santé et sont de plus en plus incapables ou mal à l’aise de conduire leur propre véhicule. Les tâches ménagères comme le nettoyage, le soin de leurs animaux domestiques, l’aménagement paysager ou la cuisine peut être difficile voire impossible pour eux. D’autres ont besoin de services d’entretien de la propriété ou de services de garde d’animaux ou d’enfants parce qu’ils voyagent beaucoup. Dans l’ensemble, il existe une multitude de possibilités pour les entrepreneurs qui souhaitent profiter de la tendance des soins aux personnes âgées.

La rénovation de bâtiments

Si vous pensez que vous aimeriez réaliser les rêves de rénovation de personnes et que vous aimez le bâtiment en général, alors pourquoi ne pas vous lancer ?

Les bons entrepreneurs en rénovation sont toujours occupés et en plus ils sont difficiles à trouver. Le marché de la rénovation est une activité qui semble toujours bien se porter, même en période d’incertitude économique ou de crise.

Les entrepreneurs en rénovation offrent leurs services de différentes façons :

  • À titre individuel, lorsque l’entrepreneur exécute la plupart ou la totalité des travaux lui-même.
  • En tant qu’entrepreneurs généraux, qui embauchent et supervisent les employés ou les sous-traitants qui exécutent le travail.
  • En tant que spécialistes d’un domaine particulier, comme la rénovation de cuisines, de salles de bains, de l’efficacité énergétique, de structures historiques etc.

Pour être un entrepreneur prospère, vous devriez avoir :

  • Permis et certification.
  • De bons contacts au sein de l’industrie, vous pouvez donc, au besoin, faire appel à des sous-traitants pour que les travaux spécialisés soient exécutés en temps opportun.
  • Bon sens de l’organisation
  • Vaste expérience dans la construction de bâtiments, avec une expertise pratique dans au moins un des métiers et la connaissance des autres.
  • Connaissance à jour des codes du bâtiment locaux et des règlements de sécurité.

L’entreprise de rénovation convient parfaitement aux travailleurs autonomes pour plusieurs raisons :

  • L’investissement en capital de démarrage pour les outils et la machinerie est généralement beaucoup moins élevé que celui requis pour une nouvelle construction.
  • Les locaux commerciaux ne sont pas nécessaires car le travail est effectué chez le client, ce qui fait de la rénovation une parfaite entreprise à domicile.
  • La plupart des rénovations sont effectuées sur une base contractuelle

La vente sur Amazon

Le programme de vente Amazon permet aux vendeurs de commercialiser leurs produits par l’intermédiaire de la plus grande plateforme de vente au détail en ligne du monde. Les vendeurs sont responsables de la création de leurs listes de produits sur leur magasin et de l’expédition de leurs produits à un centre Amazon.

Amazon élimine la plupart des maux de tête liés à l’exploitation d’une entreprise de vente au détail en ligne et Il s’agit d’une excellente occasion de faire du business car, en échange de frais d’entreposage mensuels et de frais d’exécution, Amazon s’occupe des demandes de service client, des retours, de l’expédition, de l’emballage et du stockage.

Le vendeur commence à recevoir sa part des ventes une fois que son magasin génère de l’argent.

Les vendeurs s’approvisionnent en produits pour leurs magasins Amazon de différentes manières, telles que :

  • De fournisseurs étrangers a bas prix
  • Par arbitrage – acheter des articles à prix réduit en ligne ou dans des magasins de détail et les revendre à profit.
  • De grossistes locaux ou nationaux
  • Des produits que le vendeur fait fabriquer.

Le programme Amazon est un moyen idéal d’accéder au marché de détail en ligne si vous souhaitez démarrer une entreprise de vente de produits en voulant limiter le risque.

Vente et livraison de plateaux-repas

Pour les personnes occupées qui n’ont pas le temps de magasiner et de préparer des repas sains, les services de livraison de repas, au travail ou à domicile, sont de plus en plus populaires. Avec le boom actuel que cette industrie connaît actuellement, il y a clairement des choses à faire.

Les informations listées sur votre site internet, telles que le nombre de calories, permettent aux consommateurs de respecter les exigences alimentaires. Les clients choisissent leur plateau-repas en ligne puis sont livrés à l’heure choisies, le plat étant accompagné ainsi d’instructions pour la cuisson.

Les fournisseurs de plateaux-repas s’approvisionnent auprès des fermes locales, ce qui alimente une chaîne de production locale et évitent souvent les gros grossistes.

Évaluer Une Idée Avant De Créer Une Entreprise

Vous pensez avoir trouvé votre idée parfaite après avoir passé des mois ou années à y réfléchir ? Vous êtes maintenant prêt à vous consacrer au démarrage de votre propre entreprise en quittant votre emploi et à vous lancer corps et âmes ?

Prenez le temps d’évaluer et analyser votre idée afin de voir si elle est réellement viable, avant de faire un choix qui changera votre vie et pour lequel il sera difficile de faire machine arrière.

Voyons maintenant divers points a aborder lors de votre évaluation.

Pourquoi votre service ou produit est-il meilleur que les autres ?

Vous découvrirez probablement qu’il existe d’autres entreprises qui offrent déjà des services et des produits similaires voire identiques à ceux que vous voulez proposer au cours de vos recherches. Cela signifie que vous devrez identifier ce qui distingue vos service et vos produits de ceux de la concurrence mais si vous lancez votre entreprise, cela ne signifie pas nécessairement que vous ne réussirez pas. Il s’agira ici de créer une proposition de vente unique.

Un proposition de vente unique identifie pourquoi vos clients cibles devraient vous choisir parmi la concurrence et ce qui rend votre entreprise différente des autres. Votre proposition de vente unique peut vous aider à définir votre marque et à rendre votre entreprise mémorable en plus d’être un outil très efficace.

Quel est votre marché cible ?

Qui achètera votre produit ou service ? Afin de qualifier votre produit ou service, il vous faut déterminer votre cible. Vous devez définir un client type ou idéal, celui qui va montrer un intérêt réel et qui sera plus enclin à acheter. Prenez en considération des facteurs comme le sexe, le revenu, le lieu de résidence, l’âge et le niveau de scolarité.

Vous ne serez pas en mesure de déterminer si un marché existe pour votre service ou produit tant que vous n’aurez pas une idée très claire du client type. Plus l’image de votre client idéal sera affinée, plus vos chances de succès seront optimisées, bien qu’il ne faille pas faire d’erreur dans cette analyse car elle conditionne tout le reste.

Pour savoir si votre service ou produit est pertinent et afin de déterminer la taille de votre marché et son degré de saturation, vous devrez ensuite effectuer une analyse de marché.

Créer un segment test de votre marché cible ou organiser un groupe de discussion peut être utile afin de savoir plus précisément qui est votre cible. Suite à cela, vous pourrez décider de lancer un tests sur un simple segment de votre marché qui vous aidera à approuver ou désapprouver la faisabilité de votre idée.

Effectuer une analyse de faisabilité financière

Afin de valider votre projet et votre idée d’entreprise, vous aurez besoin d’argent. Il vous faudra définir vos frais de démarrage et vos dépenses courantes, la source de votre capital, votre potentiel de gain.

Tout en réfléchissant à la façon dont vous pouvez amorcer et limiter l’investissement nécessaire dès le départ, vous voudrez vous assurer de tenir compte de toutes les sources potentielles de capitaux. Vous serez heureux de l’avoir fait le moment venu même si tout cela peut sembler beaucoup de travail. Vous éviterez de perdre de l’argent et du temps en cas d’échec probable et vous serez peut-être déçu si vous déterminez que votre idée d’entreprise ne fonctionnera pas. S’il semble que votre idée de petite entreprise a du potentiel une fois que vous aurez fait vos recherches, vous aurez un bon départ pour la prochaine étape du processus de démarrage de l’entreprise.

Analysez et étudiez vos concurrents

Il est très important d’avoir une idée de qui sont vos concurrents avant d’aller de l’avant avec votre idée d’entreprise. Cela vous permet de définir les forces et faiblesses de vos concurrents et de voir si un segment du marché que vous visez est plus accessible qu’un autre.

En outre, les données recueillies lors d’une analyse de vos concurrents peut vous donner de bonnes indications sur la santé du secteur via leurs bilans, le nombre d’employés et l’audience, qui peut etre locale, nationale ou internationale.

L’analyse de la concurrence est extrêmement importante lorsque vous voulez estimer le plus justement la faisabilité de votre projet.

Création d’entreprise – les 10 étapes pour démarrer une petite entreprise

Lorsque vous analysez certaines des raisons les plus populaires pour créer une entreprise, il n’est pas étonnant que les petites entreprises soient majoritaires.

Mais toutes les petites entreprises ne sont pas en mesure de réussir. En fait, seulement la moitié des petites entreprises survivent cinq ans et les deux tiers survivent seulement deux ans. Vous risquez donc d’être confronté à un véritable défi lorsque vous déciderez de faire le grand saut, d’abandonner votre emploi de jour et de devenir gérant d’une entreprise.

Afin de vous aider, voici 10 étapes nécessaires pour démarrer une entreprise avec succès. Faites un pas à la fois et vous serez sur la bonne voie dans la réussite de votre petite entreprise.

Étape 1 : Effectuez des recherches.

Il est fort probable que vous ayez déjà en tête l’idée de votre entreprise, mais il faut aussi prendre en compte la réalité de votre secteur. Votre idée a-t-elle le potentiel de réussir ? Vous devrez faire passer votre concept ou projet par un processus de validation avant d’aller plus loin.

Une petite entreprise doit répondre à un besoin, offrir quelque chose que le marché veut ou bien résoudre un problème afin d’assurer sa réussite. Plusieurs moyens permettent d’identifier ce besoin, que ça soit via des discussions, des recherches ou bien même des tests. Plus vous explorerez votre marché, plus les questions apparaîtront. Voici les principales auxquelles vous devriez répondre :

  • Mon produit/service répond-il à un besoin ?
  • A qui se destine-t-il ?
  • Ai-je des concurrents sur ce que je veux proposer ?
  • Quelle est la situation de mes concurrents, en terme de finance et d’emploi ?
  • Comment puis-je m’adapter au marché ?

Vous poser aussi quelques questions sur la création d’entreprise avant de faire le grand saut est primordial car de cette première étape dépendra tout le reste.

Étape 2 : Faites votre Business Plan


Un business plan est indispensable lors d’une création d’entreprise. Il permet d’une part de rassurer d’éventuels investisseur mais surtout, il vous donne un plan ou guide pour le développement de votre entreprise. Bien entendu, les business plan différent selon le type d’entreprises alors évitez de faire quelque chose de trop générique et privilégiez votre expertise en personnalisant au mieux ce document.

i vous avez l’intention de solliciter le soutien financier d’une institution financière ou d’un investisseur , un business plan traditionnel s’imposera. Complet et long, ce type de business plan comporte un ensemble commun de sections que les investisseurs et les banques recherchent lorsqu’ils valident votre idée.

Un simple plan d’affaires d’une page peut vous éclairer sur ce que vous espérez réaliser et comment vous comptez le faire dans le cas ou vous ne prévoyez pas chercher de soutien financier. Un plan écrit est toujours mieux que rien et vous pouvez même créer un plan d’affaires fonctionnel au dos d’une carte de visite et l’améliorer avec le temps dans l’absolu. L’important est de mettre sur papier et de réfléchir sur votre projet.

Étape 3 : Soyez bon gestionnaire et planifiez vos finances

Préparez un fichier qui estime vos besoins en trésorerie pour maintenir votre entreprise pendant au moins 12 mois (fournitures, marketing et publicité, loyer, salaires, services publics…) ainsi que les frais de démarrage uniques de votre entreprise (frais juridiques, licences et permis, étude de marché, équipement, assurance…). Ces chiffres combinés représentent l’investissement initial dont vous aurez besoin.

Maintenant que vous avez un chiffre approximatif en tête, vous pouvez financer votre petite entreprise de plusieurs façons, notamment :

  • Subventions aux petites entreprises
  • Investisseurs
  • Prêts aux petites entreprises
  • Banques
  • Financement autres

Vous pouvez également tenter de démarrer en utilisant le moins de capital possible. L’objectif ici, cependant, est d’examiner les options et de créer un plan pour mettre en place le capital dont vous avez besoin pour lancer votre entreprise.

Le démarrage d’une petite entreprise ne nécessite pas nécessairement beaucoup d’argent, mais il nécessite un certain investissement initial ainsi que la capacité de couvrir les dépenses courantes avant de réaliser un profit.

Étape 4 : Choisissez la structure de votre entreprise

Selon la complexité de votre entreprise, il peut être intéressant d’investir dans une consultation auprès d’un avocat ou d’un expert-comptable agréé pour vous assurer de faire le bon choix de structure pour votre entreprise.

Vous pouvez choisir une structure d’entreprise initiale, puis réévaluer et modifier votre structure au fur et à mesure que votre entreprise grandit et que vos besoins changent.

Votre petite entreprise peut être une société à responsabilité limitée (SARL), une entreprise individuelle ou encore une société par actions. L’entité commerciale que vous choisissez aura une incidence sur de nombreux facteurs, allant du nom de votre entreprise à votre responsabilité, en passant par la façon dont vous produirez votre déclaration de revenus.

Étape 5 : Choisissez et enregistrez votre nom d’entreprise

Assurez-vous de réfléchir à toutes les implications possibles lorsque vous explorerez vos options et que vous choisirez le nom de votre entreprise. Le nom de votre entreprise joue un rôle dans presque tous les aspects de votre entreprise, alors vous voulez qu’elle soit bonne.

Vous devrez vérifier s’il s’agit d’une marque de commerce ou s’il est actuellement utilisé une fois que vous aurez choisi un nom pour votre entreprise puis vous devrez l’enregistrer. Et n’oubliez pas d’enregistrer votre nom de domaine une fois que vous aurez choisi votre nom commercial.

Étape 6 : Obtenir des licences et des permis

La paperasserie fait partie du processus lorsque vous démarrez votre propre entreprise.

Il existe une variété de permis et de licences de petite entreprise qui peuvent s’appliquer à votre situation, selon le type d’entreprise que vous démarrez et l’endroit où vous êtes situé. Vous devrez vous renseigner sur les licences et les permis qui s’appliquent à votre entreprise pendant le processus de démarrage.

Étape 7 : Choisir votre système comptable

Les petites entreprises fonctionnent plus efficacement lorsqu’il y a des systèmes en place. Un des systèmes les plus importants pour une petite entreprise est un système de comptabilité.

Votre système comptable est nécessaire pour faire affaire avec d’autres entreprises, établir vos tarifs et vos prix ou encore créer et gérer votre budget. Vous pouvez engager un comptable pour vous soulager de cette tache ou bien mettre en place votre système comptable vous-même. Assurez-vous de prendre un logiciel comptable adapté si vous décidez de faire la comptabilité vous même.

Étape 8 : Choix du lieu de votre entreprise

Vous devrez penser à l’aménagement général, à l’équipement, à votre emplacement et vous devrez vous assurer que l’emplacement de votre entreprise convient au type d’entreprise que vous allez lancer. Vous devrez également déterminer s’il est plus logique de louer ou d’acheter votre espace commercial.

Qu’il s’agisse d’un espace de bureau partagé ou privé, d’un emplacement commercial ou d’un bureau à domicile l’établissement de votre lieu d’affaires est important pour l’exploitation de votre entreprise.

Étape 9 : Recrutement de vos salariés

C’est maintenant que vous devez embaucher si vous prévoyez d’avoir des salariés. Prenez le temps de décrire les responsabilités qui font partie de chaque poste afin de définir les postes que vous devez créer.

Le moment est venu de travailler avec un avocat pour mettre en place votre contrat d’entrepreneur indépendant et commencer votre recherche si vous prévoyez plutôt de confier le travail à des entrepreneurs indépendants.

Étape 10 : Promouvoir votre entreprise et son activité

Une fois que votre entreprise est opérationnelle, vous devez trouver des clients. Vous voudrez commencer par la base en créant un plan de marketing et en rédigeant une proposition de vente unique. Explorez ensuite autant d’idées que possible afin de décider comment promouvoir votre entreprise le plus efficacement possible.

Gardez à l’esprit que le succès n’arrive pas du jour au lendemain. Mais utilisez le plan que vous avez créé pour travailler constamment sur votre entreprise, et vous augmenterez vos chances de succès. Une fois que vous aurez terminé ces activités de lancement, vous aurez couvert toutes les bases les plus importantes.